Social Action Now!

An objective view to worldwide social issues

Allemagne : les réfugiés stigmatisés après des violences

             D’après Thibaut Madelin, les allemands sont en émoi suite aux nombreuses agressions sexuelles de la part des réfugiés qui ont eu lieux dans leur propre pays près de la gare de Cologne. La nouvelle a aussitôt fais réagir la chancelière allemande qui n’a pas hésité à s’exprimer face à l’attitude « primitive » des réfugiés et son parti a exposé des mesures à prendre contre les coupables mais la Gauche est intervenue avant que toute décision ne soit prise. Des évènements similaires s’étant présentés dans d’autres villes d’Allemagne, les habitants semblent tendus quant à une possible collision aves les réfugiés (Les Echos, Janv. 2016). Read more of this post

L’Europe sous pression

              D’après Jean-Pierre Stroobants et Benoît Vitkine, la montée du nombre de refugiés dans les Balkans mettrait l’Europe sous pression. En effet, le continent est touché par une grande vague de réfugiés qui décident de trouver refuge en Europe en passant soit par les Balkans, soit par la Grèce dû au fait que plusieurs pays européens aient décidé de fermer leur frontière afin de limiter le nombre de nouveaux venus dans leur pays (ONM, 2015). Toutefois, l’arrivée des étrangers n’est pas le seul problème qui se pose à l’Europe : des centres spécifiques pour venir en aide aux réfugiés ont été mis en place dans quelques pays européens mais ces derniers ne veulent pas s’y soumettre, voyant dans ces systèmes un moyen pour les autorités de les priver de leurs droits. Face à ces différents problèmes, les représentants européens ont pris des mesures consistant à départager équitablement les réfugiés dans divers pays de l’Europe et ils espèrent même obtenir de l’aide de leurs voisins turcs qui possèdent déjà à l’intérieur de leur pays 2 millions de réfugiés syriens (Le Monde, Oct. 2015). Read more of this post

Giving money to Eritrea and Sudan to stop refugees is almost satire

It is reported that African government received almost 2 billion euros in order to limit the number of refugees to Europe which is a little bit paradoxical when we know representatives of some African countries like Sudan, Eritrea and Ethiopia, have been judged in reason of lack of respect for human rights. Read more of this post